Jumeaux, Parents

Maman de jumeaux, il est temps de reprendre le travail

Le thème que j’ai souhaite traiter dans cet article est, Maman de jumeaux, il est temps de reprendre le travail.

15 mois ont passés depuis l’arrivée de mon duo explosif.
Nous sommes 5 à la maison maintenant. Je suis maman de jumeaux, il est temps de reprendre le travail pour moi.

J’aime mon travail et avoir une vie à l’extérieur de la maison est important pour moi. Cela fait 1 mois maintenant que j’ai repris le travail et je vais partager mon expérience avec vous.

Préparer sa reprise de travail

Effectivement, reprendre le travail quand on est une femme et une maman ce n’est pas uniquement décider de reprendre le travail. Il y a toute une logistique à programmer en amont.

Pour mon cas reprise du travail signifiait rechercher un emploi. Comme nous avions décidé d’avoir un second enfant à la suite de mon licenciement économique. C’est à cette époque que mon duo est arrivé dans notre vie organisée.

Quand j’ai commencé à réfléchir à ma reprise, il a fallu que je pense à pleins de choses. Par exemple, les horaires de la crèche et de l’école de mon aîné, au périscolaire, centre aéré, comment gérer les vacances scolaires, si les enfants tombent malades, etc

Avant même de rechercher un emploi j’avais tout préparé, réfléchi et je devais adapter ma recherche d’emploi à ma vie de famille. Il a fallu aussi en discuter avec monsieur, car être à la maison signifie gérer l’intendance, les courses, le ménage, les tâches administratives, les enfants, etc.

L’organisation familiale quand papa et maman travaillent

Reprendre le travail voulait dire un partage des tâches à établir. Heureusement, cela s’est fait naturellement chez nous. Maintenant nous avons mon mari et moi un planning bien défini avant d’arriver au travail. Lorsque l’un gère les plus petits pour les déposer à la crèche, l’autre dépose le plus grand au bus scolaire.

Selon les horaires de chacun, le premier à finir récupère les enfants et quand nous finissons en même temps nous nous répartissons la mission. Ensuite, comme tout le monde il y a le goûter, les bains et repas à donner avant le couché. Moment attendu par beaucoup de parents, ce moment enfin de répit avant de nous même sombrer dans le sommeil.

C’est pareil pour les courses et le ménage. Celui qui n’a pas les enfants s’en occupe.

Le bilan de cette reprise

Je ne sais pas si nous sommes vraiment gagnant  financièrement, car notre facture de crèche à augmenter en même temps que le temps d’accueil des enfants, une facture de périscolaire et de centre aéré viens s’ajouter. En ce qui concerne les enfants, ça leur fait de grosses journées à l’extérieur de la maison à jouer avec les copains. Donc je pense que pour eux c’est mieux qu’être à la maison à entendre « ne touche pas ci » et « ne fait pas ça ».

C’est aussi franchement la course, levée a 6h pour me préparer avant le levé des enfants. Filer au travail en regardant l’horloge de la voiture sans cesse. Je souffle un peux une fois a mon poste, mais des que l’heure de la fin de journée approche je stresse a nouveau. Vais-je partir a l’heure du travail, y aura t’il du monde sur la route, vais-je être en retard a la crèche? J’ai enfin un moment à moi passé 21h. C’est a ce moment que je peux me reposer un peu.

En écrivant je me dit que ça n’a pas l’air épanouissant tout ce stress, c’est vrai que ce n’est pas simple mais le temps passé ensemble je le trouve plus sain. J’essaie de profiter des enfants. Se sentir efficace en dehors de la maison c’est top pour la confiance en soi.

Se sentir l’égal de son homme, de pouvoir participer aux dépenses de la famille et être épanouie dans sa vie de famille, de femme et professionnelle pour moi ça n’a pas de prix. Je ne regrette pas mon choix.

 

Laisser un commentaire