Grossesse

La pré-éclampsie, cette maladie qui a ternie ma grossesse

J’ai souffert de cette maladie lors de ma première grossesse. Elle survient pendant la grossesse et peut être fatale pour le ou les fœtus et la maman.

  • Comment se manifeste t’elle?

Dans  mon cas la pré-éclampsie s’est manifestée assez tard dans ma grossesse et heureusement vu sa gravité.

Tout à commencé lors d’un cours de préparation à l’accouchement en piscine (c’est top, je vous en parlerais dans un autre article). Donc avant de commencer les sages femmes me prennent ma tension qui a toujours été bonne jusqu’à présent. Mais ce jour-là elle était élevée. La sage femme m’a envoyé voir mon médecin à la maternité ou j’étais suivie !

Lors de mon rendez-vous ma tension a été reprise. J’ai également fait un test urinaire afin de connaitre mon taux de protéinurie. Ce test s’est avéré positif. Voici les deux premiers symptômes dont j’ai souffert. Dans la vie de tout les jours je pétais la forme, aucun problème !

Mon médecin m’a expliqué ce qu’était la pré-éclampsie, sa gravité. Que si je pressentais tout les symptômes et si ces derniers atteignaient de fort taux, je devrais accoucher au plus vite. Accoucher est le seul remède pour moi et mon fils. Les complications étant des problèmes neurologiques, hépatiques, rénales et la mort pour l’un ou les deux. Pour ma part j’ai décidé de ne pas trop en parler à mon homme et ma famille afin de ne pas les affoler.

Ces symptômes apparus, ma tension a été surveillée à chaque visite médicale. Je devais également faire surveiller régulièrement  les protéines dans mes urines (sur 24h). Puis les œdèmes sont apparus, j’avais les mains et pieds gonflés !

Ce sont les seuls symptômes que j’ai présenté mais le taux dans mes urines de protéines et ma tension sont montés très hauts. Les autres symptômes étant les maux de tête, vision tacheté, réflexes vifs, vomissements, diminution du nombre de plaquettes dans le sang.

J’ai dû pendant trois semaines être hospitalisée une matinée par semaine afin d’être sous surveillance. On m’y faisait des monitorings, tests urinaires, prises de sang et de tension ainsi que la vérification de la présence ou non des autres symptômes. Je n’ai pas présenté les autres symptômes.

C’est lors d’un jour de surveillance à la maternité que le médecin a décidé de déclencher mon accouchement. J’ai été hospitalisé l’après-midi même pour être déclenché le sur-lendemain matin. C’est 10 jours avant le terme de ma grossesse que mon fils a vu le jour.  Heureusement à ce stade il y a très peu de risque pour le bébé.

  • Une de ses conséquences sur le long terme

Ce que je ne sais pas encore, je le découvrirai dans 4 ans. Cette maladie aura un incident sur ma prochaine grossesse. Une grossesse gémellaire parfaite enfin presque.

Laisser un commentaire